Page d’accueil du site  Avignon mes amours

Édito du Flâneur avignonnais :

« Le hasard et la nécessité » selon Monod, mène l’Univers, le Monde et vous-même. C’est donc par hasard que vous êtes arrivé sur ce site et c’est par nécessité que vous allez y rester. Car ce site vous permettra de rencontrer un animal rare, une espèce en voie de disparition que l’on devrait se hâter de protéger : un rat de bibliothèque fantaisiste. D’une sous-espèce encore plus rare : l’Oulipien-stendhalien-flâneur. Où rencontre-t-on habituellement ce dinosaure, ce cœlacanthe, ce vestige : tout en haut d’une échelle de bibliothèque, ou tout au fond de son terrier éminemment littéraire au bout d’un sentier résolument aléatoire à la Borges, bordé de piles de livres. Qui fréquente-t-il ? Essentiellement des rats de bibliothèque aussi fantaisistes et amateurs de vie que lui. Cela donne un site résolument personnel, fermement non consensuel, débordant de parti pris, baignant dans une atmosphère pétillante de gaîté, d’optimisme, et de plaisir de vivre. Une règle le mène : ne rien devoir à l’air du temps, sinon pour s’en amuser. Et surtout si celà ne vous plaît pas, quittez-le sans remord et continuez votre flânerie sur internet. Ou mieux, prenez un livre et plongez-vous y ! Vous en serez totalement absout : « Fais ce que voudras ! ».