Retour à l'Accueil

1622 : la grande inondation de Carpentras

Dans le couloir de l’annexe de la chapelle Notre-Dame-de-Santé appuyée au pont se Serres sur l’Auzon à l’entrée nord de Carpentras, vous pouvez voir une dalle de grès ocre qui nous raconte en latin une tranche d’histoire : la grande inondation de 1622 qui détruisit le pont de Serres mais pas la petite chapelle édifiée au XVIe siècle sur la première pile du pont. La reconstruction du pont de Serres, fut suivi de l’agrandissement de la chapelle sur sa pile de pont préservée et son embellissement au milieu du XVIIIe avec le financement du Cardinal d’Inguimbert si connu dans le Comtat. Voici ce récit, trace de cette terrible catastrophe :

« À Dieu le Meilleur et le plus Grand
L’année du Seigneur 1622 après une sècheresse qui dessécha nos campagnes pendant six mois, une pluie impétueuse tomba soudainement le jour de la Saint-Barthélemy et la rivière Auzon déborda prodigieusement. Des arbres furent déracinés par la violence de l’orage qui dura longtemps. Ayant été emporté par le courant contre deux arches du pont de Serres, ils le renversèrent et le détruisit entièrement. Le conseil de la Ville se réunit et décida de jeter sur la rivière un autre pont plus grand et plus commode que le premier. On se mit au travail immédiatement et la reconstruction se fit sous le patronage de MM. Antoine Barbier, docteur en droit canonique et civil, Jean Scipion de Fougasses, seigneur de Samzon et François C. Paulard greffier ordinaire de la cour épiscopale, Consuls et Pères de la Patrie, ainsi que par les soins de Poncet Brutinel trésorier. 1623. »

François-Marie Legœuil